LAVAL 1 800 361-0338

Lévis 1 866 835-5335

News

Système électrique - Les types de fusible

2021-06-10
Système électrique - Les types de fusible

This text will be available in english soon.

Dans notre publication d'octobre dernier, nous avons montré que les fusibles se présentent sous plusieurs formes et demeurent utilisés dans de nombreuses applications.

 
Lorsque l'on effectue une évaluation pour déterminer quelle sera la protection à installer, il devient nécessaire de tenir compte des caractéristiques des fusibles afin qu’ils puissent fonctionner de façon efficace et sécuritaire.  Les caractéristiques dont il est question sont le type de fusible et la capacité de rupture.  Il est à noter que la capacité de rupture fait également partie des caractéristiques essentielles à tenir compte pour les disjoncteurs, soit l’autre principal type de dispositif pouvant être utilisé pour protéger un circuit électrique.
 
Nous discuterons des types de fusibles dans les lignes suivantes.  La capacité de rupture des protections électriques sera décrite dans un prochain article.
 
Il existe présentement trois types de fusibles pouvant être retrouvés dans le système de distribution électrique d’un bâtiment.  Ces types sont identifiés par les lettres C, P et D.
 
Le type C, ou encore le type ne comportant souvent aucune identification sur le fusible, n’est plus fabriqué aujourd’hui. Toutefois, il peut être encore observé dans les équipements électriques, puisque des fusibles de ce type peuvent avoir fonctionné sans problème pendant de nombreuses années.  Le type C est le plus simple, c’est-à-dire que la lame fusible est simplement raccordée à ses bornes à l’intérieur même du fusible.  Rappelons que la lame fusible est le composant qui fond lors de l’opération du fusible, ce pourquoi le nom « fusible » fut donné à ce type de protection électrique.
 
Dans le cas du fusible de type P, celui-ci contient un raccord interne dit « à bas point de fusion », et ce, en série avec la lame fusible que l’on retrouve dans les fusibles de base ou de type C.  Ce raccord à bas point de fusion est sensible à la température.  Ce type de fusible fut développé afin de permettre l’opération de la protection lorsque la température ambiante est trop élevée.  Cette situation pouvait survenir par exemple quand un raccord lâche surchauffait à proximité du fusible.  Le fusible de type P coupe donc le courant lors d’une surcharge, d’un court-circuit et lorsque soumis à une chaleur ambiante trop élevée.
 
Les images aux figures 1a à c plus bas montrent des fusibles de type P et D et illustrent aussi que leur type est bien identifié sur le fusible.
 

Le fusible de type D est semblable à un fusible de type P, sauf qu’il contient en plus un élément qui absorbe une portion du courant pendant une courte durée de temps.  On peut souvent lire « fusible à double élément » ou en anglais, « dual element » ou « time delay » pour identifier un fusible de type D.  Le fusible de type D fut développé principalement pour les applications contenant un moteur électrique, étant donné qu’un moteur demande momentanément un courant beaucoup plus élevé au démarrage.  Le fusible de type D évite donc l’opération intempestive de la protection électrique qui réagirait trop rapidement lors du démarrage d’un appareil comme un réfrigérateur ou une pompe.


Figure 1a - Fusibles bouchons de type P



Figure 1b - Fusibles cartouches de type D



Figure 1c - Fusible bouchon de type P

Par Denis Saucier, ing., CFEI