LAVAL 1 800 361-0338

Lévis 1 866 835-5335

Actualités

Infiltration d’eau: Les fenêtres sont-elles toujours coupables?

2020-03-30
Infiltration d’eau: Les fenêtres sont-elles toujours coupables?
Les infiltrations d’eau à proximité de fenêtres donnent souvent lieu à la conclusion prématurée que les fenêtres en question ne sont pas assez performantes et qu’elles sont la cause de ces infiltrations d’eau. Cette conclusion survient principalement lorsqu’une infiltration est identifiée au cours des premières années suivant l’installation d’une nouvelle fenêtre. Dans les faits, s’il y a des infiltrations d’eau, il est « normal » qu’elles surviennent à proximité de fenêtres, lesquelles sont des points d’ouverture dans l’enveloppe du bâtiment qui s’avèrent être aussi des points plus vulnérables.

Mise à jour du 26 mars 2020

2020-03-26
Dans les circonstances actuelles liées au Coronavirus (COVID-19), sachez que Pyrotech BEI demeure opérationnel et prêt à vous aider, dans la mesure du possible. Nous sommes autorisés par le Ministère de l’économie et de l’innovation du Québec à maintenir nos activités et services jugés prioritaires. Toutes nos équipes d’experts sont en télétravail et disponibles pour exécuter vos mandats. Le caractère prioritaire pour effectuer l’investigation sur place sera évalué pour chaque mandat.

Mise à jour face à la pandémie

2020-03-24
Dans les circonstances actuelles liées au Coronavirus (COVID-19), sachez que le bureau de Pyrotech BEI demeure opérationnel et prêt à vous aider, dans la mesure du possible, tout en suivant les recommandations sanitaires des autorités gouvernementales.

Mot du président face à la pandémie du Coronavirus (COVID-19)

2020-03-18
Dans les circonstances actuelles liées au Coronavirus (COVID-19), sachez que le bureau de Pyrotech BEI demeure ouvert et prêt à vous aider, dans la mesure du possible, tout en suivant les recommandations sanitaires des autorités gouvernementales. Toutes nos équipes d’experts sont actuellement disponibles pour exécuter vos mandats. Sachez toutefois qu’au préalable, nous vérifierons l’état de santé des personnes que nous devrons rencontrer dans le processus d’une enquête, celui de leur entourage et s’ils sont sujets à un isolement. Dans la mesure où nous pourrons procéder à une enquête sans exposer quiconque àun quelconque risque, tant le public que notre personnel, nous la ferons.

Joyeuses fêtes et bonne année 2020

2019-12-23
Joyeuses fêtes et bonne année 2020
En cette période de réjouissance, toute l'équipe de PYROTECH BEI vous souhaite de joyeuses fêtes.

Dons pour l'Accueil Bonneau

2019-12-11
Dons pour l'Accueil Bonneau
Dans le cadre de notre remise de dons annuelle, Pyrotech BEI a remis encore cette année à l'Accueil Bonneau divers accessoires d'hiver, de même que plusieurs paires de jeans pour venir en aide aux plus démunis.

Un nouveau membre s'ajoute au département mécanique

2019-11-26
Un nouveau membre s'ajoute au département mécanique
Au début novembre, Erick Abraham se joignait au département de génie mécanique de Pyrotech BEI à titre d'ingénieur-enquêteur.

Du nouveau dans notre département Chimie & Métallurgie

2019-11-18
Du nouveau dans notre département Chimie & Métallurgie
En octobre dernier, François Dignard s'est joint au département de Chimie & Métallurgie de Pyrotech BEI en tant qu'ingénieur légiste, expert en métallurgie.

La petite histoire brûlante des lumières de Noël

2019-11-14
La petite histoire brûlante des lumières de Noël
Ce n’est pas d’hier que l’illumination des arbres de Noël constitue une source potentielle d’incendie. C’est au début du 16e siècle que les premiers sapins ont été illuminés, pour ne pas dire « allumés », à l’aide de bougies. Martin Luther, un moine théologien allemand, en aurait eu l’idée. La présence d’une flamme nue à proximité des branches de l’arbre en faisait une combinaison singulièrement dangereuse. Au Canada, c'est en 1781 à la Maison des Gouverneurs de Sorel que, pour la première fois, on illumina un sapin avec des bougies.

Avant que le ciel ne vous tombe sur la tête

2019-11-13
Avant que le ciel ne vous tombe sur la tête
Dans le domaine de l’assurance, les hivers enneigés sont souvent synonymes d’effondrements de bâtiments. Certains ont alors tendance à pointer rapidement du doigt les quantités de neige et parfois de pluie et glace sur les toitures pour expliquer ces effondrements puisque ces derniers ne se seraient évidemment pas produits par une chaude journée de juillet.